• Appuis au système éducatif



           FI.SA souhaite intervenir dans ce domaine afin que les enfants, adultes en devenir, puissent avoir accès à un enseignement qualitatif. Il est aisé de construire des écoles, mais il ne faut pas oublier les enseignants qui sont la clé de voûte de l’appareil éducatif.

    Nous prévoyons diverses actions qui ont pour but d’asseoir le système éducatif de Sarahandrano sur de bonnes bases.

     

    Etat des lieux :


     

    Appuis au système éducatif


    Le système éducatif malgache a une longue histoire et de multiples rebondissements dus aux différentes politiques gouvernementales.

               L’école primaire à Sarahandrano a été crée en 1949. Il y a aujourd’hui  8 enseignants pour 300 élèves répartis dans 6 salles de classes (Dont 5 salles en dur). L’enseignement est censé être dispensé en langue française, mais les enseignants n’ont pas les capacités requises pour y parvenir.

              Le collège à été créé en 2009 sur une initiative des parents d’élèves afin d’éviter  l’envoi des enfants dès la 6 ème à plus de 30 kms à pied de chez eux. Il y a aujourd’hui 7 professeurs pour 150 élèves répartis dans 6 salles de classe (en matériaux locaux). Le fonctionnement du collège dépend à ce jour uniquement des frais de scolarité et de la solidarité des parents d’élèves.


    Appuis au système éducatif


     

    Les professeurs (dont le niveau de français est très disparate) ont été recrutés sur la ville d’Antalaha et ne sont pas tous diplômés. Leur seule motivation à travailler dans un village à 60 kms de chez eux (1 journée de déplacement) était déjà un atout indéniable. Ils sont payés par l’association des parents d’élèves, et leurs logements sont également pris en charge par ces derniers. Un bout de terrain est mis à leur disposition pour quelques cultures et régulièrement les enfants apportent du bois de chauffe ou autre produits de nécessité quotidienne.

     

    Appuis au système éducatif


     

    En 2012, nous viendrons en appui à cette association des parents d’élèves sur différentes thématiques. L’objectif étant de maintenir le collège jusqu’à ce qu’il soit reconnu par l’état malgache comme établissement public et qu’il puisse bénéficier des subventions nationales.

    Nous ajusterons ensuite nos domaines d’intervention.

     

    Formation des enseignants :

    Former un professeur permet de générer des retombées positives sur 80 enfants. Nous optons pour ce schéma d’intervention plutôt que le parrainage d’enfants.

     Pendant les vacances scolaires à l’Alliance française d’Antalaha : 2 formations courtes d’une semaine (6h / jour) et une formation longue pendant les grandes vacances scolaires sur 2 semaines. (2 groupes de niveau : 7 professeurs de collège et 8 instituteurs)

     

     

     Matériel pédagogique :

    A ce jour les enseignants n’ont rien. Pas un livre…

    Il est donc nécessaire de les doter du matériel pédagogique minimum pour l’enseignement de leurs matières respectives. Il s’agit de fournir un à deux livres par professeur en fonction de leurs matières : anglais, français, histoire géographie, math, SVT… Et bien entendu tout ce qui est tableaux noirs, craies, éponges, règles…

     

     

    Prise en charge partielle et valorisation des salaires des enseignants.

    La valorisation des salaires est une des clés de motivation des professeurs qui viennent de loin pour enseigner dans ce petit village. L’association des parents d’élèves ne parvient pas à rémunérer comme il se doit les professeurs. L’association se propose d’augmenter le salaire et d’en prendre en charge 36%. Ce qui permettra de soulager les parents d’élèves, sans toutefois se substituer à leurs obligations.

     

    Salle d’étude avec éclairage :

    L’idée est de créer une petite salle avec un éclairage solaire afin que les jeunes collégiens puissent travailler le soir car le village n’est pas alimenté en électricité.

     

    Equipement sportif :

    Il n’existe aucun équipement sportif pour le collège. Mais une ancienne dalle en béton existe dans l’enceinte et pourrait être réhabilitée en terrain de basket.

    Une vaste étendue peut être transformée en terrain de foot. Des cages et ballons sont à prévoir.

     

     

     

    La réalisation de des actions dépendra bien entendu des fonds que nous arriverons à lever, par le biais des produits vendus par l’association, les dons, les contribution solidaires touristiques, subventions…

     Par exemple, le parrainage d’un professeur revient à 290€ / an. Celui ci comprend les 36% de prise en charge du salaire annuel, la prise en charge de 50% des frais de logement annuel ainsi que les 4 semaines de formation.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :